5
mar

Muriel Pénicaud dévoile son plan pour la formation professionnelle

Muriel Pénicaud avait promis un « big bang » de la formation professionnelle. Formule un tout petit peu exagérée car les mesures dévoilées lundi 5 mars par la ministre du travail ne constituent pas un moment fondateur. Mais elles vont incontestablement entraîner des changements de très grande ampleur dans un système critiqué, depuis des lustres, pour son manque de transparence, sa complexité et son caractère inégalitaire.

Tout ou presque est passé à la paille de fer : la gouvernance, dans laquelle le patronat et les syndicats occupent une position cardinale, est remise à plat pour accorder à l’Etat un droit de regard plus important ; les contrôles sont très renforcés et les circuits de financement entièrement remaniés ; enfin, l’accès aux dispositifs se veut plus simple, plus direct, afin d’inciter les actifs à prendre en main leur destin dans le monde du travail.

Suivez nous !